Ali Emadi

Ali Emadi

Chaire d'excellence en recherche du Canada sur le groupe motopropulseur hybride

McMaster University


« La nomination de M. Emadi renforce la place de chef de file mondial qu’occupe le Canada en matière de conception de technologie hybride ainsi que le leadership de la McMaster University en matière de recherche automobile liée au domaine de la technologie des groupes motopropulseurs électriques. »

― Patrick Deane, recteur et vice‑chancelier
McMaster University

Biographie

Avant de se joindre à l’équipe de la McMaster University, Ali Emadi était professeur de génie titulaire de la Chaire Harris Perlstein ainsi que directeur du Centre d’énergie électrique et d’électronique de puissance et des Grainger Laboratories de l’Illinois Institute of Technology. De plus, il a fondé et présidé l’entreprise-satellite Hybrid Electric Vehicle Technologies.

M. Emadi est réputé dans le monde entier pour la qualité de sa recherche sur les groupes motopropulseurs hybrides de véhicules et les commandes électriques. Il possède un doctorat en génie électrique avec spécialisation en électronique de puissance et en moteurs d’entraînement de la Texas A&M University à College Station (États‑Unis). Il possède également un diplôme de premier cycle et une maîtrise en génie électrique de l’Université de technologie Sharif de Téhéran (Iran).

Chercheur très prolifique, M. Emadi a rédigé plus de 250 articles et actes de colloque ainsi que bon nombre d’ouvrages. De plus, il a siégé à titre de rédacteur en chef invité à plusieurs comités d’édition de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers. Plusieurs de ses inventions ont été brevetées, dont le moteur électrique à commande numérique, un moteur écoénergétique utilisé par les fabricants d’appareils électriques courants dont le coût est inférieur à celui d’autres moteurs électriques.

Une nouvelle génération de véhicules électriques hybrides est en marche

En raison des effets néfastes des émissions des véhicules sur la santé et l’environnement, l’industrie mondiale de l’automobile est en train de se transformer. Les ingénieurs du monde entier se font une concurrence féroce afin de concevoir la prochaine génération de voitures écoénergétiques rentables.

Et ce sont les véhicules électriques et hybrides rechargeables qui sont en tête de file. En répondant aux besoins de consommateurs qui sont de plus en plus nombreux à vouloir économiser l'énergie, ces véhicules devraient devenir, d’ici 2030, l’un des principaux moyens de transport au Canada et partout sur la planète.

Cependant, avant d’arriver à produire les voitures électriques hybrides de demain, il faudra d’abord en améliorer le groupe motopropulseur, qui transmet la force de propulsion. Titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur le groupe motopropulseur hybride, Ali Emadi est un pionnier dans le domaine de l’électrification des transports, notamment en ce qui concerne les motopropulseurs électriques, les dispositifs de branchement des véhicules rechargeables au réseau électrique grâce à la technologie Smart Grid, les composantes des motopropulseurs, les systèmes de stockage énergétique alliant batteries et supercondensateurs, les commandes adaptatives de véhicules et les systèmes de gestion de l’électricité.

La recherche de M. Emadi fournira des solutions aux responsables de l’élaboration des politiques des milieux industriel et environnemental, car elle répond aux impératifs actuels du secteur automobile. Elle contribuera également à consolider l’économie du pays tout en assurant au Canada une place de choix au sein de l’industrie de la technologie verte.

Étoile montante dans son domaine, M. Emadi a mené des travaux qui ont eu des retombées importantes. Son expérience et ses connaissances viendront renforcer l’expertise en génie dont jouit la McMaster University, qui accorde déjà un soutien appuyé à la recherche et au développement en ce qui a trait à l’automobile hybride.


Durée

3 min 44 s

Date de publication

le 11 octobre, 2011



Visionner la vidéo sur YouTube

Lire la transcription

Je me présente, Ali Emadi. Je suis professeur de génie titulaire de la Chaire Harris‑Perlstein ainsi que directeur du Centre d’énergie électrique et d’électronique de puissance de l’Illinois Institute of Technology, à Chicago. Je suis également président‑fondateur de Hybrid Electric Vehicle Technologies, Inc., une entreprise‑satellite de l’Illinois Institute of Technology. Enfin, je suis titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur le groupe motopropulseur hybride de la McMaster University.

Par ma recherche, j’entends contribuer à un changement dans le secteur du transport, car les systèmes de transport actuels ne sont pas durables. Pour qu’ils le deviennent, nous devons, entre autres, produire des voitures électriques propulsées à partir de sources d’énergie exemptes de carbone et renouvelables, comme le vent, le soleil et l’eau. L’électricité est une source d’énergie plus verte et moins coûteuse que l’on peut produire au pays.

La conception de matériel et de logiciels qui permettront de fabriquer les voitures électriques de demain est l’une des grandes réalisations de mon équipe de recherche. Grâce à une approche multidisciplinaire mettant à profit le génie électrique et le génie mécanique, nous avons conçu des groupes motopropulseurs hybrides électromécaniques de pointe et élaboré des techniques de contrôle utiles pour la fabrication de la prochaine génération de voitures. Mais nous avons besoin de poursuivre nos recherches pour améliorer les groupes motopropulseurs hybrides ainsi que les composantes et les techniques de contrôle de ces voitures.

La McMaster University offre un très bon programme en transport routier et le McMaster Institute for Automotive Research and Technology est l’un des meilleurs instituts d’Amérique du Nord. Je suis certain que, grâce aux fonds qui accompagnent la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur le groupe motopropulseur hybride et grâce aux ressources additionnelles fournies par l’université, nous pourrons mettre sur pied l’un des meilleurs programmes universitaires du monde pour la fabrication de groupes motopropulseurs hybrides et électriques.

Je crois que les plus grands défis de l’heure à relever, et en même temps les plus grandes occasions à saisir, se situent dans les domaines de l’énergie et de la durabilité. Et la question du transport est au cœur de ces domaines, car les systèmes actuels ne sont pas durables. La Chaire d'excellence en recherche du Canada sur le groupe motopropulseur hybride de la McMaster University représente pour moi une occasion unique de prendre les devants à l’échelle internationale en matière de voitures non polluantes et de systèmes de transport plus durables.

J’ai bien hâte de me joindre aux nombreux chercheurs exceptionnels de la McMaster University et de pouvoir ainsi aider le Canada à se tailler une place de chef de file mondial dans le domaine des groupes motopropulseurs hybrides et électriques.