D. Graham Pearson

D. Graham Pearson

Chaire d'excellence en recherche du Canada sur les ressources arctiques

University of Alberta


« Les grandes connaissances que possède M. Pearson sur l'exploration arctique aideront à faire de l'University of Alberta un chef de file mondial dans l'étude des diamants. Elles contribueront aussi à faire progresser le développement économique et social du Nord du Canada. »

― Indira Samarasekera, rectrice, University of Alberta

Biographie

D. Graham Pearson est l'un des plus grands scientifiques du monde qui s'intéresse à l'étude des diamants et cherche à comprendre comment se forment les filons de diamants sous les continents. L'un des premiers à élaborer des techniques novatrices d'analyse géochimique, il a conçu de nouvelles méthodes pour dater de minuscules prélèvements géologiques.

En 1999, il s'est vu décerner la prestigieuse médaille Lindgren de la Société des géologues économiques pour avoir mis au point la première technique servant à établir l'âge d'un diamant. M. Pearson est également à l'origine de la première technologie de dactyloscopie quantitative permettant de déterminer l'origine géologique des diamants, ce qui a une incidence sur les marchés qui dépendent de l'exportation et de la vente des « diamants de la guerre ».

Avant d'accepter la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur les ressources arctiques de l'University of Alberta, M. Pearson était professeur de géochimie à la Durham University, au Royaume-Uni. Il possède un diplôme de premier cycle en géologie de l'Imperial College of Science and Technology ainsi qu'un doctorat en sciences de la Terre de la Leeds University. Après avoir terminé ses études supérieures, il a été chercheur universitaire à la Carnegie University, à Washington, D.C., et à l'Open University, à Milton Keynes, au Royaume-Uni.

Des diamants entièrement canadiens

L'exploration des mines de diamants et l'extraction du précieux minéral sont, depuis une décennie, deux des principaux moteurs du développement économique du Nord du Canada, ce qui représente plus de deux milliards du revenu économique annuel de cette région. Afin de s'assurer que cette croissance économique se poursuive au delà des 10 à 20 années d'exploitation prévues pour les mines actuelles, il faudra découvrir d'ici là d'autres gisements de diamants.

Titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur les ressources arctiques, D. Graham Pearson prend les premiers clichés détaillés des formations rocheuses enfouies dans les profondeurs de la croûte terrestre de la région arctique du Canada, lesquels fourniront de nouvelles données sur la masse terrestre où se forment les diamants. Lui et son équipe de recherche recueillent de rares échantillons de roches provenant de diatrèmes – des cheminées volcaniques circulaires formées à la suite d'explosions souterraines – et en étudient la composition géochimique au moyen d'outils de pointe.

Les clichés géologiques de M. Pearson changeront complètement notre façon de comprendre l'évolution et la durée de vie des vastes ressources se trouvant sous des mines de diamants qui sont en exploitation et qui le seront ultérieurement. De plus, il collabore avec le gouvernement du Canada dans le but de créer un programme de géocartographie qui, en délimitant de nouvelles régions où l’on pourrait exploiter des gisements de diamants et d'autres minéraux, aidera à stimuler la prospection minière dans l'Arctique et à prévoir les sommes nécessaires à sa réalisation.

En outre, M. Pearson utilisera sa technique de microprélèvement d'analyse de diamant de renommée mondiale afin de déterminer les propriétés chimiques des diamants canadiens. Cette technique permettra de protéger leur pureté d’un point de vue éthique et géographique, et de garantir leur qualité sur le marché international. On utilise également les méthodes directement issues de ces travaux de recherche pour résoudre des problèmes de repérage judiciaire afin de contribuer à la consolidation de la sécurité au Canada.


Durée

1 min 45 s

Date de publication

le 11 octobre, 2011



Visionner la vidéo sur YouTube

Lire la transcription

D. Graham Pearson, University of Alberta

Ma recherche vise principalement à tracer une carte tridimensionnelle des filons de diamants qui se trouvent sous la région arctique du Canada. Elle aura des répercussions tant dans le milieu universitaire que dans les établissements puisqu'elle fournira des renseignements de base à la Commission géologique du Canada. En bout de ligne, j'espère que mes travaux profiteront grandement aux industries en les aidant à atteindre leurs propres objectifs.

La réalisation professionnelle dont je suis le plus fier, c'est, je dirais, d'avoir mis au point la première méthode de datation des diamants. Le processus de datation qui existait auparavant ne permettait pas d'obtenir une information précise et entraînait la destruction de centaines d'échantillons de diamants. J'ai élaboré une technique qui, pour la première fois, permet de dater exactement un diamant à partir d’une seule mesure.

L'University of Alberta compte dans ses rangs un groupe de chercheurs de calibre mondial qui étudient dans le même domaine que moi. Être entouré de collègues qui sont des spécialistes dans leur domaine représente un atout quand on veut faire avancer sa recherche. J'entends donc me joindre à eux et former une équipe qui deviendra un chef de file mondial dans ce genre de recherche. Voilà ce qui m'attire principalement à l'University of Alberta!