Douglas Wallace

Douglas Wallace

Chaire d'excellence en recherche du Canada sur la science et la technologie des océans

Dalhousie University


« L'obtention de cette chaire d'excellence représente un pas important dans l'histoire de la Dalhousie University. Douglas Wallace et son équipe disposeront des ressources nécessaires pour mener des travaux de recherche de pointe visant à mesurer les changements cruciaux qui se produisent dans les océans et à créer de nouveaux outils capables de prédire ces changements. »

― Tom Traves, recteur,Dalhousie University

Biographie

Douglas Wallace est un chef de file mondial en matière d'élaboration de nouvelles technologies permettant de mesurer les changements cruciaux qui se produisent dans les océans.

Avant de devenir titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur la science et la technologie des océans, M. Wallace a été professeur de chimie marine au Leibniz Institute of Marine Sciences de Kiel, en Allemagne. Il y a également agi à titre de directeur adjoint et de chef de la Division de la recherche sur la biochimie marine. Il possède un doctorat en océanographie chimique de la Dalhousie University ainsi qu'un baccalauréat en sciences de l'environnement de l'University of East Anglia, située au Royaume-Uni.

Douglas Wallace excelle dans la mise sur pied d'équipes de recherche multidisciplinaires productives, notamment dans le cadre de CARBOOCEAN, un projet quinquennal portant sur l'étude du cycle du carbone présent dans les océans, et de SOLAS, un projet mondial visant à étudier les interactions qui existent entre l'atmosphère et les océans. Enfin, il a dirigé la création d'une importante station d'observation atmosphérique et océanique aux Îles du Cap-Vert, situées au large de la côte Ouest de l'Afrique.

De nouvelles façons de prendre le pouls des océans

Au cours de la dernière décennie, des scientifiques ont remarqué que le système océanique mondial a connu des changements sans précédent, notamment en ce qui a trait à l'élévation du niveau de la mer, à la pêche excessive, à la destruction d'habitats et à l'augmentation constante du taux d'acidité océanique. Le Canada est directement concerné par ces changements d'ordre physique, chimique ou écologique, qui ont déjà entraîné l'effondrement commercial d'importants stocks de poissons ainsi qu'une modification du climat arctique et de la couverture de glace.

En tant que titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur la science et la technologie des océans, Douglas Wallace dirigera une équipe de recherche dont les travaux aideront à prévoir ces menaces et à s'y préparer en examinant les causes et les conséquences des récents changements et en concevant des outils visant à les détecter et à y faire face.

Avec son équipe de la Dalhousie University, M. Wallace mettra au point des instruments d'observation plus précis que ne le sont les moyens actuellement utilisés pour détecter les changements biogéochimiques des océans. Ces instruments se retrouvent à bord de navires océanographiques, de navires commerciaux servant de plateformes d'observation « volontaires » et de véhicules autonomes.

M. Wallace utilisera ces données pour mesurer par exemple la variation du taux d'absorption, par les océans, du gaz carbonique provenant de combustibles fossiles. Puis, il travaillera de concert avec d'autres chercheurs de la Dalhousie University afin de concevoir des modèles informatiques capables de prédire les changements qui se produisent dans les échanges de gaz carbonique et d'autres gaz à effet de serre entre la mer et l'air, dont ceux causés par le changement climatique.

À titre de premier directeur scientifique du nouvel institut de recherche marine de Halifax, M. Wallace joue un rôle crucial quant à l'établissement d'un vaste programme de recherche à long terme pour la région. En réunissant des universitaires et des chercheurs du gouvernement, cet institut facilitera la création de liens entre la communauté de la recherche marine, le secteur privé et les responsables de l'élaboration de politiques et deviendra un acteur important dans des projets conjoints menés avec d'autres pays. Il fournira égalem

Sites Web connexes

Douglas Wallace (en anglais seulement)


Durée

2 min 12 s

Date de publication

le 11 octobre, 2011



Visionner la vidéo sur YouTube

Lire la transcription

Douglas Wallace, Dalhousie University

J'aimerais dire quelques mots au sujet des objectifs que j'entends atteindre grâce à cet incroyable financement. Je m'en tiendrai toutefois à quelques généralités. J'aurais aimé vous faire un rapport détaillé du travail que j'effectuerai, mais ce sera pour une prochaine fois. Enfin, si j'ai le temps, je parlerai brièvement de mon expérience concernant le processus d'attribution de ce financement.

Mes travaux de recherche porteront sur l'Atlantique Nord et les très importants changements qui s'y produisent : non seulement les modifications chimiques et biologiques que subit l'océan, mais aussi le changement climatique, qui a une incidence sur tout le reste.

Nul besoin de préciser que le Canada atlantique, et en particulier la région Halifax-Dartmouth, est un lieu idéal pour mener des recherches sur l'océan Atlantique.

La Dalhousie University, tout comme l'Institut océanographique de Bedford et d'autres établissements de la région, travaille depuis longtemps dans ces domaines et est reconnue à l'échelle mondiale pour son expertise. Je serai donc entouré de nombreux excellents collègues universitaires et je serai appelé à collaborer avec beaucoup d'entreprises.