Pratiques en matière d’équité et de diversité


Le Programme des chaires d’excellence en recherche du Canada vise l’excellence dans la recherche et la formation en recherche. En outre, il fait la promotion de pratiques exemplaires en matière d’équité et de diversité, car il n’est possible d’atteindre l’excellence en recherche que lorsque l’on intègre ces deux notions aux initiatives de recherche. En collaboration avec les établissements participants, le Programme s’efforce de faire en sorte que toutes les pratiques de recrutement des titulaires de chaire soient ouvertes, transparentes et équitables. Il vise également à garantir un accès équitable aux possibilités offertes au sein même des équipes associées à une chaire.

Le Programme reflète l’engagement du gouvernement fédéral envers l’équité et la diversité dans l’emploi. Il cherche à assurer la représentation adéquate des femmes, des personnes handicapées, des Autochtones et des membres des minorités visibles. En effet, il reconnaît que dans le cadre des deux concours précédents, ces quatre groupes désignés – notamment les femmes – ont été sous-représentés.

Dans le cadre du premier concours du Programme, qui visait l’attribution de 20 chaires, aucune femme n’a été mise en candidature. On a donc mené une enquête indépendante et pris des mesures particulières afin d’établir des pratiques exemplaires liés au recrutement de manière à encourager l’équité et la diversité. Bien que certains progrès aient été remarqués au deuxième concours, les attentes du gouvernement et des responsables du Programme quant à la représentation adéquate des femmes et des membres des autres groupes désignés au sein des titulaires de chaire n’ont pas été remplies.

Pour le troisième concours, le comité directeur du Programme a déterminé de nouvelles mesures afin de s’assurer que l’équité et la diversité seront largement prises en considération, et ce, afin de répondre aux attentes du gouvernement qui voudrait voir un groupe de titulaires de chaire mieux équilibré entre les sexes et plus diversifié.

Depuis son lancement en 2008, les responsables du Programme ont pris plusieurs mesures afin promouvoir l’accès au Programme pour tous les chercheurs compétents, ce qui comprend :

  • exiger que les établissements rendent compte de leur processus de recrutement et de leurs activités de sensibilisation dans le cadre de la première et de la deuxième phase du concours;
  • s’assurer de recueillir l’opinion d’experts en matière d’équité dans le cadre du processus d’évaluation et de sélection;
  • faire de la qualité du processus de recrutement un critère d’évaluation officiel à la deuxième phase du concours;
  • communiquer aux établissements les pratiques exemplaires liées au recrutement;
  • s’assurer que les lignes directrices du Programme ont été modifiées selon les recommandations du Groupe spécial sur la problématique homme-femme dans le cadre du Programme;
  • à l’aide des formulaires de mise en candidature, recueillir, par déclaration volontaire, des renseignements sur le statut des candidats des quatre groupes désignés – les femmes, les personnes handicapées, les Autochtones et les membres des minorités visibles – et en assurer le suivi;
  • imposer, à la première phase du concours, une nouvelle exigence aux établissements en leur demandant d’inclure dans leur demande un plan d’équité axé sur l’équipe associée à la chaire. Dans ce plan, les établissements devront :
    • expliquer en quoi les occasions de formation et les avantages professionnels issus des possibilités associées à la chaire seront mis à la disposition des membres des quatre groupes désignés – les femmes, les personnes handicapées, les Autochtones et les membres des minorités visibles;
    • inclure des mesures de rendement qui comprennent des indicateurs, des cibles et un processus de contrôle et de correction;
    • décrire à quel point ils atteignent les objectifs en matière d’équité qu’ils se sont fixés dans le cadre du Programme des chaires de recherche du Canada afin d’illustrer leur dossier de réalisations à cet égard.